Un tout petit alambic pour Absolue

Un tout petit alambic pour Absolue

Bonjour à tous

Aujourd’hui dimanche, petite escapade sous la pluie pour aller chercher un magnifique petit alambic à Avignon, un tout petit alambic pour Absolue.

Le temps était vraiment tristounet mais quelle excitation d’aller à la rencontre d’une pièce exceptionnelle!

Je l’avais vu la semaine passée, sur une annonce, prise de contact immédiate avec le vendeur, et envoi du paiement! J’étais le premier à l’appeler, l’alambic m’est réservé.

Donc ce matin, premier contact avec la trouvaille! 

Un tout petit alambic pour Absolue
Découverte de la rareté!.

Un charme pas possible, une authenticité indiscutable, vu ses formes, son superbe col de cygne en volute, ses soudures à dents de loup brasées, son cuivre martelé, sa taille unique, et une patine inimitable!.

Il est du même tonneau que les grands Maures que je possède déjà, qui partaient de 150 litres, à 400 pour le plus volumineux!

Un tout petit alambic pour Absolue
Les Maures de même âge, de même facture.. On est au 19ème siècle!
Un tout petit alambic pour Absolue
Un modèle similaire.. Mais bien plus grand!

 Mais celui qui est vraiment son grand frère, c’est mon Maure Maralpin, avec lequel je distille de temps en temps pour des démonstrations.

Un tout petit alambic pour Absolue
Le grand modèle…

 

Allez je termine par vous poser quelques photos de ce magnifique petit alambic, qui ira très bientôt rejoindre les grands à Sisteron au N° 27 de la rue Saunerie (je vous en dirai plus très bientôt!..) 

Sous toutes ses coutures!

Bouteille d’eau de 2 litres pour vous donner une idée…
Un tout petit alambic pour Absolue
Encore pour vous donner une idée..
Un tout petit alambic pour Absolue
Soudures…. une oeuvre d’art!..
Un tout petit alambic pour Absolue
…..
Un tout petit alambic pour Absolue
De superbes courbes….
Un tout petit alambic pour Absolue
Pas de fuite, malgré son grand âge!.
Un tout petit alambic pour Absolue
Un tube formé en cintrant une tôle de cuivre… Un travail d’artiste!!

Qu’a t-il bien pu distiller par le passé? Je ne sais pas, des fruits fermentés? du vin peut-être pour un amateur? ou de l’eau pour un pharmacien? qu’importe le produit, je suis sûr que c’était un très bon esprit.

A Sisteron, je ferai sûrement de la lavande, pour des démonstrations lors des « savoirs faire » dans la rue, et de l’eau de rose si je peux m’approvisionner en pétales (J’ai une adresse…:) )

Enfin, mon bût sera de vous le faire découvrir, et si possible de le faire revivre devant vous et pour vous.

A très bientôt pour vous le faire découvrir et découvrir l’exposition à Sisteron

Ce sera un autre article..

Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Partager
Hide Buttons